jeanklein.org

Living Stillness – Jean Klein Ce n’est que par une conscience silencieuse que notre physi…


Living Stillness – Jean Klein Ce n’est que par une prise de conscience silencieuse que notre nature physique et mentale peut changer. Ce changement est tout à fait spontané. Si nous faisons un effort pour changer, nous ne faisons rien de plus que déplacer notre attention d’un niveau, d’une chose à une autre. On reste dans un cercle vicieux. Cela ne fait que transférer de l’énergie d’un point à un autre. Elle nous laisse encore osciller entre souffrance et plaisir, l’un ramenant inéluctablement l’autre. Seule l’immobilité vivante, l’immobilité sans que quelqu’un essaie d’être immobile, est capable de défaire le conditionnement que notre nature biologique, émotionnelle et psychologique a subi. Il n’y a pas de contrôleur, pas de sélecteur, pas de personnalité faisant des choix. Dans une vie sans choix, la situation a la liberté de se dérouler. Vous ne saisissez pas un aspect plutôt qu’un autre car il n’y a personne à saisir. Lorsque vous comprenez quelque chose et que vous le vivez sans être collé à la formulation, ce que vous avez compris se dissout dans votre ouverture. Dans ce silence, le changement s’opère de lui-même, le problème est résolu et la dualité prend fin. Vous êtes laissé dans votre gloire où personne n’a compris et où rien n’a été compris. – Jean Klein Extrait de I Am Le calme vivant – Jean Klein Ce n’est que par une prise de conscience silencieuse que notre nature physique et mentale peut changer. Ce changement est tout à fait spontané. Si nous faisons un effort pour changer, nous ne faisons rien de plus que déplacer notre attention d’un niveau, d’une chose à une autre. On reste dans un cercle vicieux. Cela ne fait que transférer l’énergie d’un point à un autre. Elle nous laisse encore osciller entre souffrance et plaisir, l’un ramenant inéluctablement l’autre. Seule l’immobilité vivante, l’immobilité sans que quelqu’un essaie d’être immobile, est capable de défaire le conditionnement que notre nature biologique, émotionnelle et psychologique a subi. Il n’y a pas de contrôleur, pas de sélecteur, pas de personnalité faisant des choix. Dans une vie sans choix, la situation à la liberté de se dérouler. Vous ne saisissez pas un aspect plutôt qu’un autre car il n’y a personne à saisir. Lorsque vous comprenez quelque chose et que vous le vivez sans être collé à la formulation, ce que vous avez compris se dissout dans votre ouverture. Dans ce silence, le changement s’opère de lui-même, le problème est résolu et la dualité prend fin. Vous êtes laissé dans votre gloire où personne n’a compris et où rien n’a été compris. – Jean Klein De Je Suis




Source

A propos de: Admin Réseau
Administrateur du réseau Advaïta.com
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires